Paulo Akiiki

(Kitonozi, Ouganda, 1972)

"L'inspiration, la technique, les thèmes et les formes d'Akiiki sont largement influencés par son environnement, les traditions et les visions du monde de son peuple."

Paulo Akiiki vient d'un village du district Masindi du Bunyoro, l'un des plus grands royaumes ancestraux d'Ouganda en Afrique de l'Est. Traditionnellement, les Banyoros (habitants du Bunyoro) sont des gardiens de troupeaux et des fermiers, avec les pieds sur terre, mais aussi musiciens, créatifs et dignes. Paula passa la plus grande partie de sa jeunesse dans sa terre natale: une vaste étendue marquée par ses différentes luminosités, ses plaines séches ou d'un vert luxuriant, avec un soleil éblouissant et des vues spectaculaires sur d'énormes lacs brillants, des ciels d'un léger bleu violacé, des collines enveloppées de brume et des rangées de montagnes sombres à perte de vue. L'inspiration, la technique, les thèmes et les formes d'Akiiki sont largement influencés par son environnement, les traditions et les visions du monde de son peuple et ses observations personnelles concernant l'évolution du rôle de la femme dans la société africaine moderne. Ses corps de femmes élancés et schématiques, par exemple, sont assez similaires à la sculpture traditionnelle, mais ses têtes s'en éloignent radicalement et sont souvent de petite taille.

EXPOSITIONS