Maikel Menéndez

(La Habana, Cuba, 1973)

"La peinture de M. Menéndez nous situe au point d’origine, sans même arriver à la raison, en chevauchant les pulsions du désir, en essayant de faire sortir les forces intérieures que déchaine son action dans sa pratique quotidienne professionnelle et intellectuelle."

La peinture de M. Menéndez nous situe au point d’origine, sans même arriver à la raison, en chevauchant les pulsions du désir, en essayant de faire sortir les forces intérieures que déchaine son action dans sa pratique quotidienne professionnelle et intellectuelle. Peinture pour définir son rêve, plus qu’utopique, tellurique, dans les racines d’une géographie imaginaire pour faire face aux défis du présent-passé-avenir, en ébullition, en lutte pour être et pour signifier. Et tout cela logiquement, en partant des données que l’espace réel impose, alors nos univers sociaux imposent la construction sur les fondations, la projection sur la réalité, parfois très complexe, et non sur un vide idéal. De ce dialogue en tension sur la réalité vécue, les émotions qu’ils génère et la réalité en puissance, naît son œuvre, toujours dirigée vers une volonté affirmée de trouver un chemin, un point de rencontre entre raison et passion et de permettre de configurer depuis l’esprit autant que la chair et les os des matériaux, un univers qui nous incite à regarder, à essayer de comprendre et, surtout, à essayer d’avancer, à participer à la construction d’un monde que ne nous est étranger en rien.

EXPOSITIONS